Accueil
> LEXIQUE
Acétate de cellulose
Description

Autres noms : cellophane, cellulose régénérée, cellulose acetate, CA

L'acétate de cellulose est obtenu en modifiant la cellulose naturelle à l'aide d'acide acétique. Il en résulte un ester acétique de la cellulose. On lui connaît plusieurs applications industrielles. Par exemple, il entre dans la composition de textiles, notamment la viscose, de matières plastiques et de certains supports d’émulsions photographiques, plus précisément les pellicules. Il s'utilise également comme substrat pour les bandes magnétiques.

L'acétate de cellulose se détériore lentement, entraînant ce que l'on appelle le «syndrome du vinaigre». Les principaux symptômes de cette dégradation sont caractérisés par le dégagement d'acide acétique se manifestant sous la forme d’une odeur de vinaigre. De plus, certains plastifiants contenus dans l'acétate de cellulose peuvent migrer à la surface de la pellicule sous forme d'exsudation (gouttes, bulles, cristaux). Les pellicules photographiques composées d’acétate de cellulose, bien qu’elles soient moins inflammables que les pellicules faites de nitrate de cellulose, se déforment et deviennent cassantes. Dégradées, ces pellicules présentent parfois des colorations bleues ou roses.

L’acétylation, soit l’ajout de fonctions acétiques au polymère, produit un triacétate hautement transparent, plus résistant à l'eau et plus stable.

Noms de marques : Clarifoil, Erinoid.

Voir cellulose, nitrate de cellulose, polymère


  Réalisation du site | Crédits | Avis importants
 HyperLink
© Gouvernement du Québec, 2014